Un enfant, de quoi doit-il être capable pour apprendre à écrire ?

Un enfant ne peut apprendre à marcher alors qu’il n’arrive pas encore à se tenir debout. Cela est également le cas pour l’écriture, l’enfant ne peut apprendre à écrire s’il ne répond pas à certaines conditions, comme par exemple tenir correctement le crayon, tirer des lignes et des traits de gauche à droite sur le papier et distinguer les différentes formes. Avant d’apprendre à écrire, l’enfant doit donc parfaitement maîtriser l’appareil de mouvement, il doit avoir accompli son développement moteur.
Afin d’être mature pour l’apprentissage de l’écriture , l’enfant doit répondre à différentes conditions. Il faut ici distinguer des conditions générales et des conditions spécifiques.

Kind met pelikan potlood

Conditions d’écriture générales :

Maîtrise de la langue:

Afin de pouvoir traiter les données, l’enfant doit être capable de bien interpréter la langue parlée. Il doit pouvoir traduire les termes vastes utilisés dans l’explication des lettres dans son propre travail.

Exemple : Luc écoute attentivement l’institutrice, mais il n’il n’y comprend rien. « Le crayon vers le haut, ensuite vers la gauche et ensuite vers le bas », dit-elle. Mais lorsque l’institutrice écrit vers le haut sur le tableau, elle se dirige vers le plafond alors que chez Luc, le crayon se détache de la feuille lorsqu’il fait le même mouvement avec sa main. « C’est étrange », pense-t-il..

 

Les sens:

Le bon fonctionnement de la perception à tous égards est une condition logique à l’apprentissage scolaire, et donc à celui de l’écriture. Dans l’écriture, l’utilisation des yeux et des oreilles, mais également la sensibilité musculaire interne, sont essentiel. Les yeux et les oreilles doivent naturellement suffisamment fonctionner pour permettre de voir et d’entendre les tâches.

Exemple : Axel a oublié ses lunettes alors qu’il en a toujours besoin pour dessiner, écrire ou lire. A présent, il ne sait pas sur quelle ligne écrire et il ne distingue que de gros points blancs sur le tableau. Oser a-t-il demander de s’asseoir au premier rang?

 

Equilibre émotionnel:

Il est pratiquement insensé d’apprendre à lire ou à écrire à des enfants qui ne manifestent encore aucun intérêt pour les lettres.

 

Equilibre spirituel:

L’enfant doit être apte, spirituellement et émotionnellement, à apprendre quelque chose dans une interaction continue avec le professeur et les autres enfants.

Motivation d’apprendre : certains enfants n’aiment pas apprendre. Ils ne veulent pas travailler, réfléchir ou trouver une solution. Ils ne sont pas vraiment curieux et il est préférable de les laisser tranquilles dans leur propre jeu.

 

Concentration:

Des tâches motrices complexes requièrent une grande attention. L’enfant doit donc pouvoir se concentrer pleinement sur les tâches.

Exemple : Anne éprouve des problèmes de concentration. Lors d’une dictée, elle a des difficultés à rester concentrée sur le texte dicté. Un calme plat règne dans la classe, seul le professeur parle. Cependant, Anne entend quelqu’un courir dans le corridor et elle entend les enfants chanter dans le local de classe voisin. Hé, elle connaît cette chanson. Lorsque le maître dicte « Jean est chez son oncle », Anne pense immédiatement à son oncle Arthur, qui lui a rendu visite le week-end dernier et qui allait acheter un nouveau chien. Aurait-il déjà un chien et…

Blauwe pelikan griffix pen

Conditions d’écriture spécifiques :

La motricité globale:

Une motricité globale bien développée a également une influence claire sur le développement de l’écriture. Grâce à la motricité globale, nous prenons confiance en notre propre corps, ce qui est nécessaire au maintien d’une bonne posture pour écrire. En effet, la motricité globale nous permet de trouver un équilibre sur notre chaise, de rester stable et de pouvoir nous adapter continuellement aux changements de position du bras qui écrit.

La motricité fine:

Il s’agit du jeu entre les nerfs et les muscles de la main qui est à l’origine de mouvements souples et différenciés de la main et des doigts. Bien tenir le crayon et diriger cet instrument à l’aide de fins mouvements des doigts et de la main requièrent une motricité fine bien développée.

Conscience du propre corps:

Afin de pouvoir se mouvoir correctement dans l’espace, il est nécessaire qu’un enfant connaisse bien son corps. Il doit pouvoir désigner les parties de son corps et les nommer. Il doit également être capable d’imiter certains mouvements et positions. Une bonne motricité permet de prendre conscience de son propre corps.

L’orientation spatiale:

L’enfant doit connaître des concepts tels qu’en haut, en bas, en avant, en arrière, à gauche et à droite. Il doit également pouvoir retrouver parmi cinq figures celle qui n’est pas orientée dans la même direction que les autres. Cette orientation spatiale est nécessaire car les mots qui doivent être lus et écrits sont constants en termes de trajectoire, de positionnement et, avec le temps, de forme. De plus, l’enfant doit également disposer d’une capacité d’organisation spatiale, c’est-à-dire l’angle d’inclinaison, la distance entre les mots et les lignes, la trajectoire de l’écriture et la mise en pages. Il doit en outre maîtriser certains termes : court/long, en haut/en bas, haut/bas, dedans/dehors, gauche/droite, avant/arrière.

Capacité à distinguer les formes et observation critique:

L’enfant doit reconnaître les différences et erreurs que comporte un dessin et qui sont contraires à la logique, comme une table à trois pieds. L’observation critique est nécessaire pour distinguer la forme et l’ordre des lettres dans un mot. Il est également essentiel qu’un enfant puisse retrouver dans une série de dessins celui qui ressemble précisément à l’exemple. Il a besoin de cette capacité pour distinguer les lettres qui se ressemblent, comme m et n, h et k.

Coordination yeux-mains:

Il s’agit de la coordination entre les yeux et la main qui écrit, donc la coordination entre la vision des lettres et des mots et le mouvement de la main et du crayon. Ces deux aspects doivent clairement être coordonnés afin de pouvoir dessiner et écrire. L’enfant doit pouvoir relier d’une ligne discontinue un objet à un autre, en ne modifiant pas la disposition du papier, et au fil du temps, cette ligne devra pouvoir être tracée dans toutes les directions.

Latéralisation:

L’enfant manifeste une préférence nette pour sa main gauche ou droite. Pour l’écriture, il est important qu’il ait une main de prédilection et qu’il s’en serve toujours pour écrire.

Sens du rythme:

L’écriture est une succession de signes. L’enfant doit également pouvoir arrêter le mouvement à temps

Automatisation des mouvements:

Les enfants qui ne maîtrisent pas suffisamment leur motricité fine et leur motricité globale éprouvent des difficultés avec l’automatisation des mouvements.

Toutes ces conditions générales et spécifiques doivent développées. Tout cela dépend d’une part de l’âge et de la croissance corporelle individuelle et d’autre part, d’exercices ciblés adaptés au niveau déjà atteint. Les deux facteurs sont essentiels. 

Parents et professeurs doivent donc également s’exercer de manière ciblée avec les jeunes enfants !

Écrire, comment est-ce que ça s’apprend ?

Cliquez sur les liens ci-dessous pour tout savoir sur l’apprentissage de l’écriture :

icoon pen in de hand

Que devez-vous savoir pour être prêt à écrire ?

Un enfant ne peut apprendre à marcher alors qu’il n'arrive pas encore à se tenir debout. Cela est également le cas pour l’écriture, l’enfant ne peut apprendre à écrire s’il ne répond pas à certaines conditions.

Plus d'info

icoon pen in de hand

Une bonne écriture et bonne prise en main

Il est important que nous apprenions à regarder l’écriture d’un point de vue moteur et orienté processus. L’objectif n’est pas uniquement d’avoir une belle écriture, mais aussi qu’elle soit souple et fluide !

Plus d'info

icoon pen in de hand

Bonne posture

Aussi bien à l'école qu’à la maison, il faut accorder davantage de l’attention à l'automatisation de la bonne posture pour écrire.

Plus d'info

icoon pen in de hand

Une bonne méthode d’écriture et le bon matériel d’écriture

L'objectif n'est pas d’expliquer ici quelle est la méthode d'écriture idéale. Nous n’allons non plus comparer toutes les méthodes d'écriture entre elles.

Plus d'info